facebooktwitteryoutubetelefono974 560 807 es fr

Contacto | Blog

Randonnée dans le désert de Monegros, accompagnée.

Viaje para adultos

6 días - 5 noches

Nivel  

¿quieres saber cómo lo vais a pasar?

¿Aceptas recibir newsletter de Planeta40 e información comercial? Si, No
He leído y acepto las condiciones de tratamiento de datos.
Enviar

¡Gracias!

Los datos han sido enviados. Te contactaremos lo antes posible.

Lo sentimos

Se ha producido un error al enviar los datos.

Vuelve a intentarlo

Transport : Une camionnette de 9 places nous amènera au départ de chaque randonnée.  

Destination : Espagne, dans la région de Monegros, entre les provinces de Huesca et Saragosse en Aragon.

Niveau : Marche facile. De 3 à 4 heures par jour.

Dificultés particulières: Aucune

Dénivelé moyen journalier : Entre 150 m et 650 m par jour.

Type de terrain : Argile, gypse et grès.

À emporter : Sac à dos pour transporter son équipement personnel eau et pique-nique.

Transport : Van de 9 places.

Guide : Guide spécialiste de moyenne montagne.

Groupes : 5-16 participants.

Point de rencontre : Dans la commune de Lanaja. Pour ceux qui arrivent en train ou en avion à Saragosse nous pouvons venir vous chercher dans cette ville.

ITINÉRAIRE JOUR PAR JOUR :

Jour 1 :

Accueil au point de rencontre convenu en fonction du moyen de transport utilisé pour venir, voiture, avion ou train. Arrivée à l’hébergement suivi d’une visite du village et d’une bodega familiale avec un cours et une petite dégustation de vins accompagnée de produits locaux. Dîner dans un restaurant et nuitée.

Jour 2 :

Lors de cette journée nous visiterons les alentours des villages de Piracés, Fraella, Tramaced et Marcén. Avec les véhicules nous nous dirigerons vers le village de Piracés.

La nature a ciselé avec le temps un insolite paysage dans la zone de la Serreta au sud de Huesca. C’est la partie qui sépare la plaine de l’Ebre des steppes des Monegros. Les Torrollones, pics isolés et déchiquetés, énormes blocs de pierre qui défient le temps avec leur incroyable verticalité rendent cette région unique et attractive. Depuis ce village nous débuterons une randonnée à pied facile d’une durée d’une heure et demie par la zone de La Mazuela aux pieds du Cerro de la Patrilla pour terminer en montant à la Piedra de Mediodía, ancienne forteresse Arabe qui servit de défense de l’amcienne voie romaine qui reliait Osca (Huesca) à Llerda (Lérida).

À nouveau nous utiliserons les véhicules pour nous diriger vers l’ermite de Nuestra Señora del Puyal où nous reprendrons des forces avec un pique-nique. Depuis ce lieu débute la seconde randonnée par la montagne de la Sierra de Tramaced et Fraella d’une heure et demie dans la zone de Las Sardas où avec un peu de chance nous pourrons voir une colonie de vautours fauves de très près. Aussi nous aurons le temps  de visiter le gisement musulman de Las Cías situé à Marcén où nous pourrons observer des restes d’un village musulman. Dîner et nuit à Lanaja.

Jour 3 :

Avec les véhicules nous nous dirigerons à notre point de départ à quelques kilomètres de Lanaja où nous commencerons la randonnée par la vieux chemin qui unissait les villages de Lanaja et de Farlete en traversant la montagne d’Alcubierre par l’Alto de San Caprasio. À cet endroit, à 834 m d’altitude, nous trouverons les Grottes de San Caprasio qui furent utilisées par le célèbre bandit de la zone appelé « el Cucaracha » (la blatte) et qui actuellement servent d´hébergement pour des retraites spirituelles. Incroyables vues sur la partie nord des Monegros, de la Sierra de Guara et des Pyrénées, et sur la partie sud avec ses steppes d’un climat beaucoup plus aride et dur. Nous en profiterons pour reprendre des forces avec le pique-nique.

Depuis la Grotte de San Caprasio commence la randonnée du jour globalement descendante  avec une vue dégagée sur notre destination, le village de Farlete, avec son Sanctuaire de Nuestra Señora de la Sabina. En passant par le port de montagne de las Granzaset descendant par un spectaculaire sentier au bord de la ligne de crête formé entre les canyons d’Herrero et Gradillo, nous arriverons en passant par la grange de Morrano au Sanctuaire en empruntant un des ponts bâti à l’époque arabe. Actuellement, la bâtisse de l’ermite a été aménagée pour servir d’auberge. Nous visiterons l’ermite et connaîtrons son histoire durant la guerre civile. Les véhicules viendront nous chercher pour retourner à Lanaja. Après le dîner, lorsque règne l’obscurité, nous pourrons sortir observer le ciel étoilé, étant dans une zone désertique pratiquement dépeuplée où la pollution lumineuse est quasiment nulle.

Jour 4 :

Nous commencerons la journée en nous rendant avec les voitures à la commune de Monegrillo. Depuis cette commune commencera la randonnée du jour pour visiter l’incroyable Canyon de la Estiva, profond canyon en forme de V, d’une largeur moyenne de 250 m. et d’une profondeur de 200 m. Nous arriverons jusqu’au mirador de Bujal par le beau « Sentier des Escaliers » qui commence depuis la partie la plus basse du Canyon de la Estiva. Ce mirador est un lieu idéal pour observer les oiseaux rupicoles, des steppes et les rapaces nocturnes ainsi que des genévriers millénaires comme « La Cascarosa ». Puis après le pique-nique nous rendrons visite à un apiculteur qui nous proposera une dégustation de miel et nous expliquera son métier. Ensuite à l’aide des véhicules nous nous rendrons à une autre partie du canyon à laquelle nous accéderons par une courte marche de 20 minutes jusqu’à la pointe droite orographique dont les parois verticales abritent une colonie de vautours fauves qui compte plus de 100 spécimens. Dîner et nuitée à Lanaja.

Jour 5 :

Jubierre est une des zones les plus impressionnantes de Monegros où la matière a favorisé la formation d’un important réseau de canyons, et où l’intensité de l’érosion a fait naître tout type de reliefs et formes très singulières et capricieuses comme El Tozal de la Cobeta, Los Tozales de Los Pedregales, El Tozal de Colasico, El Tozal Solitario, El Mirador Oriental et Peña Altar.

Randonnée complète pour connaître l’intérieur de Jubierre et visiter à pied, de l’intérieur, un des canyons de la zone des Pedregales. Ici nous pourrons admirer la force des eaux torrentielles des orages d’été qui en quelques minutes déversent presque toute l’eau de pluie qui tombe en une année. D’incroyables formations argileuses d’une couleur particulière qui ne passeront inaperçues pour personne. Nous sommes face à un des territoires les plus admirés par les visiteurs des Monegros. Suite à cette randonnée qui pourra durer jusqu’à 3 heures et demie en parcourant l’intérieur des canyons, nous irons à l’Ermite de San Miguel pour prendre le pique-nique. L’après-midi, après un peu de repos nous irons à l’aide des véhicules voir El Tozal de La Cobeta, monolithe qui constitue l’image de la Comarque des Monegros (sorte de symbole) et apparaît sur une multitude de photographies  et descriptifs. De retour à Lanaja nous nous arrêterons à la lagune naturelle de Sariñena pour admirer le coucher de soleil et, si c’est la période de migration, le vol des grandes colonies d’oiseaux. Dîner et nuitée à Lanaja.

Jour 6 :

Après le petit-déjeuner et de retour à la gare ou à l’aéroport nous nous arrêterons pour voir les tranchées de la guerre civile où servit l’écrivain britannique George Orwell. Si le temps le permet, possibilité de visiter la Basilique du Pilar. Fin des prestations.

Les caractéristiques physiques des Monegros, l’aridité, le vent persistant, et l’endoréisme l’ont fait qualifier de paysage particulièrement singulier, unique en Europe et un des plus anciens du continent.

Grandes zones désertiques qui dominent la région et qui servent d´habitat pour des espèces pouvant seulement vivre dans ce milieu.

Itinéraire qui parcourt une des zones les plus inhabitées d’Europe (moins de 8 habitants par Km2). Un paysage présentant des vestiges fossiles, d’incroyables couchers de soleil, des réminiscences de la culture arabe qui se développa dans la zone de manière inusitée avec d’anciens villages et châteaux… Grande partie de la culture, de l’histoire, des traditions et des activités des habitants des Monegros résultent de son paysage et de son environnement.

Le manteau de romarin, de camomille et de thym emplit le paysage d’arômes intenses qui captivent le voyageur. La faune des alentours y est diverse, y abondent, les  sangliers, les lièvres , lapins et les renards, Nous devons également parler des zones spéciales de protection des oiseaux (ZEPAS), où vivent les rapaces comme le butor, le hibou royal, l’aigle royal et l’outarde. Tous ces éléments font des Monegros un des paysages encore vierges où s’éloigner du monde bruyant. Dans ce paysage fossile nous pourrons profiter d’impressionnants couchers de soleil aux couleurs orangées et ocres.

Nous vous offrons la possibilité de vous échapper quelques jours dans la paix et tranquillité singulière de ce désert unique.

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1. Le sac à dos : Sac à dos de randonnée d’une capacité de 20 à 25 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.

2. Le grand sac de voyage souple : Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des véhicules. Votre bagage ne doit pas dépasser 10kg.

Vêtements

Pour le haut du corps, le principe des 3 couches permet de gérer quasiment toutes les situations : – Un sous-pull à manches longues (ou courtes en fonction de la saison) en matière respirante (fibre creuse). – Une veste en fourrure polaire chaude. – Une veste coupe-vent imperméable et respirante type gore tex. En marchant, par beau temps calme, le sous-pull peut suffire. Par temps de pluie, neige ou vent, il suffit de rajouter la veste imperméable. Par grands froids ou lors des pauses, la veste polaire est un complément indispensable. Prévoir des vêtements qui sèchent rapidement, proscrire le coton, préférez la laine, la soie et les fibres synthétiques qui permettent de rester au sec et au chaud. Pensez à vous découvrir avant d’avoir trop chaud ; la sueur est l’ennemi du randonneur, elle humidifie les vêtements et donne froid lors des pauses.

N’OUBLIEZ PAS : Les vêtements à emporter : (à adapter suivant la saison)

  • 1 chapeau ou casquette et/ou foulard.
  • 1 paire de gants fins o 1 Bonnet.
  • T-shirts manches courtes (et/ou en fonction de la saison, sous pulls à manches longues) en matière respirante.
  • 1 veste en fourrure polaire.
  • 1 veste coupe-vent imperméable et respirante avec capuche.
  • 1 pantalon de randonnée pas très épais.
  • Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Privilégier la laine ou les chaussettes spécifiques randonnées. Evitez le coton (ampoules).
  • 1 paire de chaussures de randonnée légères à semelle type Vibram. Pensez à « tester » auparavant les chaussures neuves et celles inutilisées depuis longtemps.
  • Des sous-vêtements.
  • 1 pantalon confortable pour le soir. o 1 paire de chaussures de détente très légères pour le soir.La liste doit être adaptée en fonction de la saison choisie.

 

Equipement

  • 1 paire de lunettes de soleil de bonne qualité.
  • 1 paire de bâtons (facultatif).
  • 1 gourde (1,5 litre minimum).
  • 1 couteau de poche.
  • 1 petite pochette étanche pour mettre argent, carte d’identité, carte vitale et contrat d’assistance.
  • Nécessaire de toilette.
  • 1 maillot de bain et une serviette qui sèche rapidement.
  • Boules Quiès ou tampon Ear (si votre voisin ronfle !)
  • Papier toilette + 1 briquet.
  • Crème solaire + écran labial.
  • 1 frontale ou lampe de poche.
  • 1 couverture de survie.
  • Appareil photo, jumelles (facultatif).

 

Pharmacie personnelle

  • Vos médicaments habituels
  • Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
  • Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
  • Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
  • Double peau (SOS Ampoules de marque Spenco, disponible en magasins de sport, en pharmacie, parapharmacie…)
  • Répulsif anti-moustiques.

Bien que le climat de l’Aragon appartienne au domaine continental, il est tempéré par des interférences avec le climat méditerranéen. La topographie irrégulière donne lieu à une grande variété de microclimats. De la haute montagne dans les Pyrénées centrales au nord, avec des neiges perpétuelles et des glaciers, à la steppe semi-désertique, comme les Monegros, en passant par des zones de climat continental, comme la région de Teruel-Daroca. Cette dernière région est d’ailleurs réputée la plus froide d’Espagne : le village de Calamancha a enregistré le 17 décembre 1963 un record de -30 °C.

Les caractéristiques principales du climat de l’Aragon sont :

  • une aridité caractéristique des espaces continentaux de la péninsule ibérique. Elle est due à une situation de cuvette, encadrée des cordillères montagneuses des Pyrénées au nord et les monts Ibériques au sud, qui retiennent les pluies sur les hauteurs. La cuvette connait un manque de précipitations et des contrastes de températures marqués, avec des hivers très froids et des étés chauds, tandis que les saisons de transition (printemps et automne) sont relativement courts ;
  • l’irrégularité des pluies, due à l’influence méditerranéenne, avec des années sèches et d’autres plus humides ;
  • la force des vents qui parcourent principalement la vallée de l’Èbre, du nord-ouest au sud-est (le cierzo), froid et sec, et du sud-est au nord-ouest (le bochorno), chaud et humide.
  • mais dès qu’on descend vers le sud, on peut aussi traverser des zones semi-arides (telles que les Monegros, qui ont un air d’Afrique, au sud des Pyrénées).

Les températures moyennes dépendent de l’altitude. Dans la vallée de l’Ébre, les hivers sont relativement doux, bien que la sensation de froid soit renforcée par les vents du cierzo, tandis que les températures estivales peuvent atteindre les 40 °C. Dans les régions de montagne, les hivers sont plus longs et les températures inférieures de 10 °C à celles qui sont enregistrées dans la vallée.

Formalités spécifiques    

Passeport ou carte d’identité en cours de validité pour les ressortissants français. Si vous voyagez avec des mineurs, quel que soit leur âge, ils doivent eux aussi avoir une carte nationale d’identité individuelle. L’inscription sur le livret de famille ou le passeport des parents ne suffit pas. Les mineurs, non accompagnés d’un parent, doivent être en possession d’une autorisation de sortie du territoire. Carte Vitale pour les séjours en France

En Europe Carte européenne d’assurance maladie (CEAM) : elle permet de bénéficier d’une prise en charge sur place de vos dépenses de santé (soins médicaux et pharmaceutiques, hospitalisations). Au moins deux semaines avant votre départ, demandez le formulaire à votre Centre de Sécurité Sociale.

Passeport

Pour tous les ressortissants d’un pays de l’Union Européenne, la carte d’identité en cours de validité est suffisante. Concernant les pays hors Union Européenne, le passeport est obligatoire.

Itinéraire qui parcourt une des zones les plus inhabitées d’Europe (moins de 8 habitants par Km2). Un paysage présentant des vestiges fossiles, d’incroyables couchers de soleil, des réminiscences de la culture arabe qui se développa dans la zone de manière inusitée avec la présence d’anciens villages et châteaux… Grande partie de la culture, de l’histoire, des traditions et des activités des habitants des Monegros résultent de son paysage et de son environnement.

Compartir en:
1
Hola,
¿Cómo te podemos ayudar?
Powered by